08/10/2010

ELECTRIFICATION DE GRIVEGNEE ET CHENEE

grivegnee

 

 

 

 

Grivegnée a vu l'arrivée de l'électricité par la C° de Seraing et extensions,qui avait obtenu de la province et de l'état,le droit d'électrifier les habitations

situées le long des rues et routes de ces institutions ce fut un peu avant la guerre 14.

  Mais cette Compagnie marquait à l'époque peu d'intérêt pour le reste de la commune qui était assez rural.

 Seul l'axe Liège-Fléron ,et dans le bas,l'axe provincial Liège-Theux(via Chênée et Embourg)étaient urbanisés

 En mars 1923,sous l'impulsion de la province,s'associèrent,8 communes (1)avec la province,et fut fondée l'A.L.E;société coopérative intercommunale,

 

  (1)il s'agit de Grivegnée,Chênée,Awans,Hermée,Bierset,Cerexhe-Heuseux,

      Melen et Embourg.

Un réseau fut établi à travers tout Grivegnée,et une convention fut passée avec la compagnie de Seraing ;cette dernière gardant ses droits de passage sur les voiries citées,(distribution de courant d'éclairage à la tension de 125 v triphasé sans fil neutre);et l'ALE,électrifiant les habitations de ses chaussées,qui n'avaient pas accepté l'électricité au départ.,

et qui maintenant ,en faisaient la demande.

L'ALE distribua sous forme de courant triphasé avec neutre ,aux tensions de 127/220V. D'office c'est le 127v (130V,dans le langage commun),qui était fourni; mais à la demande,les client désireux d'avoir du 220v,pouvaient l'obtenir(surtout que l'ALE,projetait déjà en commençant,d'électrifier les communes rurales qui s'affilieraient,en 220v sans fil neutre, trois fils de phases).

j'usqu'à la sortie de la guerre 40-45,on vit se cotoyer les réseaux des deux sociétés rue Haute-Wez,Belvaux,rue de Herve.......(une cabine de la C° de Seraing existait ds le bas de la rue Jules Cralle;une autre de cette compagnie est toujours visible,et sert pour l'ALE,à l'ancien passage à niveau de Bois de Breux)

L'ALE reprit en affermage,(jusqu'à la fin du contrat liant Seraing et extensions à la province et à l'état);le réseau de cette compagnie;mais cette dernière y mettait la condition de garder la fourniture haute tension vers les cabines de transformations alimentant son réseau.

 

Dès la fin de l'ancien contrat,notre intercommunale édifia un nouveau réseau,renforcé de nouvelles cabines transformatrices 6300V/220-127V

 

A noter que Chênée a vu le même historique.,puisque Seraing et extensions,y occupait les rues Large,Neuve,et le Vinâve de Chênée,et en plus,la rue de la Station et la rue des Grands Prés...là aussi,ces rues furent partagées avec l'ALE.

 

Monsieur Jean Houben (sous chef de réseau retraité) a bien connu ce double réseau;et me disait que parfois un côté de rue était en panne,alors que l'autre avait du courant..

 Il existe encore à Chênée,comme à Grivegnée,des câbles visibles sur certaines façades,et se terminant par un boîtier ou une tête de câble...
Après enquête,recherches, il s'avère que la Province demandait déjà à l'époque,le moins de fils aériens possibles,vu qu'il existait sur ces tronçons,la caténaire du tram Est-Ouest..
La C° de Seraing extensions,établi donc un réseau aérien à 3 fils,portés par des ferrures en acier....et pour éviter les chutes de tension sur les longues distances,la Compagnie avait établi un câble souterrain (feeder),venant de ses cabines de transformation,et réalimentant de section en section,son réseau aérien....
Après 1923,l'ALE,reçu des deux communes et de la Province,l'autorisation d'établir son propre réseau..mais celui-ci devait être de type léger....elle plaça ,donc de petites ferrures soutenant un réseau à 4 fils(aux tensions 127/220v),en vue d'alimenter les immeubles non fournis par la C° de Seraing...(dont le réseau était à trois fils 125v)....mais,pour ce faire,et à la demande de la Province,l'ALE enfouit ses câbles basses tension dans le sol,et,comme pour la C° de Seraing,elle sorti des câbles toutes les 5 ou 6 façades,pour alimenter son réseau léger...De plus,les communes demandèrent que l'éclairage par réverbères au gaz,soient remplacés par des ampoules électriques suspendues au-dessus de la chaussée....et,c'est donc par le même système souterro-aérien que le courant arriva aux lampes......


 

 

 


 

 

.

 



 


 

 

 

.

 


 

Monsieur Jean Houben (sous chef de réseau retraité) a bien connu ce double réseau;et me disait que 

 

parfois un côté de rue était en panne,alors que l'autre avait du courant..

 

01:04 Écrit par ELECTRIFICATIONS EN PROVINCES DE LIEGE,NAMUR & LUXEMBOURG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grivegnee |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.